Sophie  Rambert  Dessin


Dessins

L'ineffacé, fragments d'une mémoire amoureuse

Sans nom

Chute

Chute prélude

Mélancolie

Gravures

Interlude

 

Biographie

Publications

Regards critiques

Actualité

Contact

 
  


Les images et textes présents sur ce site sont soumis au droit d'auteur. Pour leur utilisation contacter l'autrice ou l'ADAGP.
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript


Le corpsla simple chair et peau dans laquelle nous habitons.
Plus que viande, le corps est peau : en elle s'inscrit son histoire. Peau façonnée du dehors et que la chair informe : ni enveloppe vide, ni frontière inerte.
Le corps, ce qu'il y a de plus universel en même temps que de plus singulier, de plus familier et intime en même temps que de toujours étranger.
Le corps de l'autre : nu et opaque, expérience de ce qui reste, même dans le plus intime, le plus nu, le plus su croit-on, inépuisable, insaisissable, inappropriable.
Le corps qui dans sa vulnérabilité et sa force est la figure oxymorique des ambivalences partagées, celle du désir, celle des sexes.